Histoires de Midgard : les terres du Grand Nord

« Le froid. La neige. Les forêts de sapin à perte de vue. Les aurores boréales. Bref… Le Grand Nord ! »

Le décor est planté magistralement. Les terres du Grand Nord. Les terres des légendes scandinaves, celles que l’on raconte au coin du feu par une froide nuit d’hiver. Ainsi débute le spectacle présenté par deux conteurs, Julien Tanner et Maxime Touron, les deux membres du duo de comédiens-conteurs MaxiJu. Depuis un peu moins d’un an désormais, ils sillonnent les routes avec leur spectacle et posent leurs bagages au fil des rencontres. Au fil des mots. Et les voilà à Mythos, dans l’atmosphère si particulière des chapiteaux dressés dans le parc du Thabor, les yeux pétillant de joie, un sourire d’une oreille à l’autre en regardant leur public prendre place sur les travées du Cannibale Cabaret Resto. Les enfants ont pris place devant les deux conteurs, sans doute un peu intimidés de se retrouver si près des artistes. Mais cette gêne disparaîtra sitôt prononcés les premiers mots.

C’est donc dans dans le paysage grandiose de la mythologie scandinave dans lequel nos deux conteurs nous emmènent que nous découvrons un monde de dieux, d’objets magiques, de créatures extraordinaires et d’histoires mythiques. Le mythe du loup géant Fenrir, l’histoire de l’aveugle et du cul-de-jatte, la grande bataille de la fin du monde, Ragnarök. Toutes ces histoires, connues ou inconnues du public, contées avec brio par le duo, captivent l’assemblée, même les plus jeunes, dont le degré d’exigence n’est plus à démontrer. J’avais hâte de rencontrer des conteurs, je n’ai pas été déçu tant l’univers de notre duo est vaste, telles les terres du Grand Nord. Julien Tanner et Maxime Touron ne se limitent pas seulement au domaine des mots puisqu’ils utilisent également leurs corps pour raconter des histoires. Ainsi les personnages s’animent et prennent vie sur scène : Tyr, le vieux dieu, Anne la Belle, Yvan Tsarevitch, ou Miss Gar, pardon, Midgard le grand serpent. Le public sourit à la mention des aventures trépidantes, rit devant les gestes et expressions des comédiens, tremble face à la puissance des géants, redoute la cruelle babayaga à jambe d’os. Le spectacle se termine par la bataille de la fin des temps, Ragnarök, opposant les dieux aux géants, au serpent de Midgard et aux morts revenus du monde des défunts. La scène se transforme alors en un immense champ de bataille où les conteurs-dieux combattent à mains nues, tirent leurs épées, mitraillent leurs adversaires jusqu’à la fin. Jusqu’à la toute fin de la bataille légendaire. La fin d’un monde. Le début d’un autre monde. Ainsi s’achève l’histoire du Grand Nord.

Entre conte et théâtre, le public a été conquis par le duo de conteurs, à la complicité évidente et au plaisir non dissimulé. Des applaudissements nourris saluent leur performance. La Compagnie MaxiJu dépoussière le conte, y apporte sa touche de folie, sa touche de jeunesse pour renouer avec cet art ancestral.

Sachez qu’il ne reste que très peu de représentations du spectacle Bref… le Grand Nord à Mythos. Dont une le lundi 21 avril, au château de Comper. Peut-on rêver meilleur place pour un conteur ? Où trouver une ambiance plus propice au mythe que sous les frondaisons de la forêt de Brocéliande, elle aussi lieu de mille légendes ? C’est donc sur les terres de Merlin et de Viviane que l’aventure Mythos 2014 se terminera pour notre duo de conteurs. Une expérience riche en émotions. Des émotions partagées.

963fe6539cd8fcad58a4f0064e99041aCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCC