La dernière séance.

Dernier rendez-vous au théâtre de la Parcheminerie. On sent qu’arrive la fin du voyage. Les conversations vont bon train entre les acteurs de ce festival Mythos édition 2014. Après un petit temps d’attente, les portes du théâtre s’ouvrent pour laisser rentrer la centaine de bénévoles venus assister à cette petite rencontre en leur honneur.

C’est Sandrine, la présidente de l’association Paroles Traverses, qui prend la première la parole. Elle commence par un chaleureux « Félicitations à tous », poursuit en déclarant que jamais une édition ne s’est mieux déroulée, et adresse de sincères remerciements à toutes les équipes qui ont fait un travail fabuleux tout au long de ces six jours et six nuits de festival. Sandrine ajoute une mention spéciale à la green team nouvellement formée qui était chargée de s’occuper de la propreté dans le parc botanique. « C’est la première fois que je ne pleure pas le matin en arrivant sur ce lieu ».

Puis c’est au tour de Maël Le Goff, directeur artistique et co-fondateur du festival de prendre la parole. Il nous rappelle que 2013 avait été l’édition de tous les records avec de nombreuses têtes d’affiches ayant parfois été nominées à des prix nationaux comme Lou Doillon pour les Victoires de la Musique. Comment donc espérer améliorer voire même simplement tenter d’égaler la précédente édition ?

« Je crois que c’est un pari gagné ».

En effet avec 35 000 spectateurs dont 16 000 rien que pour le Magic Mirror dans le parc du Thabor,  et  un retour exceptionnel de la part des artistes, on ne saurait lui donner tort. Ajoutons à cela une bonne dose d’émotions avec notamment Catherine Ringer et Gotan Project avec Plaza Francia, l’Ultra Bal qui s’affiche plus que jamais comme l’un des temps forts du festivals, la Saga de la Françafrique qui a fait son grand retour mais également des productions très diverses telles Airnadette ou Corpus Frichti. Une mention particulière est faite également aux intermittents du spectacle sans qui la tenue de ce festival n’aurait pas été possible.

N’oublions pas non plus la météo, fabuleuse elle aussi. En effet, les transats étaient de sortie et le beau temps de la partie.

Le concept un jour un chef a une nouvelle fois été récompensé et salué tant par les gourmets – près de 2000 repas ont été servis au public, sans compter les repas des bénévoles – que par les professionnels, des critiques culinaires considérant même que Mythos était le festival gourmand qui manquait à Rennes.

« Ca ne fait pas de mal de se faire du bien ».

C’est alors au tour de Kévin et Juliette, les deux responsables des bénévoles, de prendre la parole.

C’est un Kévin très ému qui adresse un grand « MERCI !! » à tous les bénévoles présents dans le théâtre de la Parcheminerie. Maël Le Goff le félicite chaleureusement et nous explique que c’est grâce à Kévin que le festival a su retisser ce lien si particulier entre les bénévoles et l’équipe de Paroles Traverses, constituant ainsi un trait d’union précieux pour la coordination du festival. Juliette s’exprime à la suite de son compère, émue elle aussi, enrichie de cette formidable expérience pour sa première participation à Mythos.

Après une petite photo de famille sur les planches du théâtre de la Parcheminerie, c’est autour d’un verre que se termine cette édition 2014 et que s’achève par la même occasion notre participation à l’écriture de ce blog. Une expérience des plus enrichissantes pour nous tous. Nous vous remercions de nous avoir accompagnés tout au long de ce voyage et vous donnons rendez-vous pour une prochaine édition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *