Deux concerts en un

Pour la dernière soirée au cabaret botanique, après la prestation d’Oldelaf, Mythos accueillait Sanseverino à 20h30. Les concerts de la nouvelle tournée de Sanseverino se déroulent en deux parties : une partie « Papillon » du nom son prochain album dont la sortie est prévue en 2015, une partie « Petit bal perdu », son album sorti en septembre 2014.

« Papillon », du nom du livre autobiographique d’Henri Charrière, conte l’histoire si particulière de ce bagnard, condamné aux travaux forcés à perpétuité à la suite du meurtre de Roland Legrand. Sanseverino se réapproprie cette histoire et la relate avac le talent qui lui est propre. A travers les chansons qui s’enchaînent c’est la vie d’Henri Charrière qui s’écoule. Œuvre musicale biographique, Papillon est chronologique et s’écoute comme l’on regarde un film à suspense.

Lors du rappel des spectateurs, Sanseverino en fini avec Henri Charrière pour redonner vie à trois décennies de musique, de 1930 à 1960. Avec « Petit bal perdu », Sanseverino revisite Pierre Perret, Boris Vian ou encore Georges Brassens. C’est d’ailleurs avec la Suplique pour être enterré à la plage de Sète que le chanteur aux influences tziganes certaines débute cette seconde partie de concert. Si le risque est important, les reprises sont réussies et parviennent à faire chanter les festivaliers du Cabaret Botanique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *