Sacré samedi soir !

Une soirée, six concerts. Le « Saturday Magic Fever » du Festival Mythos a tenu ses promesses !

FAADA FREDDY

22h30, la soirée, qui promet d’être intense, débute et le plus grand magic mirror du monde installé au parc Thabor est déjà bondé pour assister au concert de Faada Freddy et de sa bande. L’ex-chanteur de Daara J, l’un des groupes de rap africain les plus populaires, a ambiancé le festival. Accompagné de cinq beatboxers-chanteurs – Michael Désir à la percussion corporelle, Jean-Marie Marier, Philippe Aglaé, Gisella Razajanatovo et Emmanuel Vincent aux cœurs – le sénégalais Faada Freddy a débuté la soirée avec brio en chantant les titres de son premier album solo « Gospel Journey ». Sa musique soul, gospel, adoptant parfois des sonorités électro, aura été efficace pour faire danser les festivaliers.

VKNG

Après le grand Faada Freddy, à 23h30, l’attendu VKNG (prononcez Viking) monte sur scène. Ce fut malheureusement pour moi une déception. Le groupe, dont le premier EP sort le 18 avril 2015 au label Naïve, paraît trop lisse en live. Si musicalement VKNG n’est pas inintéressant, sa prestation scénique laisse à désirer donnant la légère impression que le groupe se prend trop au sérieux. La voix de Thomas de Pourquery, bien qu’unique, parait parfois forcée. Dommage…

KADEBOSTANY

« Je veux vivre dans ce pays » pouvait-on entendre dans le public après le concert de Kadebostany, troisième groupe du « saturday Magic Fever ». Ce pays, c’est le Kadebostan, pays utopique imaginé par le groupe Kadebostany. L’univers du groupe est fantastique et nul ne peut s’y laisser emporter. La mise en scène et le jeu de scène, presque martial, est magnifique. La guitare, les machines, les cuivres et la voix de la chanteuse Amina vont retourner les festivaliers une heure durant.

LA NUIT VOUS APPARTIENT

Il est près de 2h15 lorsqu’il est tant de laisser place à Rebekka Warrior pour son DJ set. Membre de Sexy Sushi et de Mansfield.TYA, Julie Lanoë, aka Rebeka Warrior, est seule derrière les platines. Rapidement, son DJ set techno, largement influencé par Sexy Sushi, va conquérir le public de la nuit vous appartient. Nombreux sont les festivaliers venus spécialement pour l’occasion. Durant plus d’une heure et demi le Festival Mythos se déhanchera grâce au mix plutôt fin de Rebeka Warrior.
Au même moment, dans l’autre magic mirror, Barbes & Velours, qui avait déjà mixé jeudi soir, est aux platines.

Il est quatre heures quand Mister Eleganz, chanteur du groupe rennais Sucess, remplace Rebekka Warrior et moi, je vais me coucher.

Quelle soirée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *