ConcertWarm up Mythos !

Juliette ArmanetFrance / Chanson / Pop

Brûler le feu

BrĂ»ler le feu, assumer son dĂ©sir, son goĂ»t pour la fougue et l’excès : c’est le credo du deuxième disque de Juliette Armanet, habitĂ© par la passion. Avec ce deuxième opus Juliette Armanet a voulu dĂ©couvrir qui elle est, petite amie devenue grande amoureuse, exploratrice d’une palette de sentiments que dĂ©clinent chaque chanson.

Un feu sacrĂ© qui s’embrase sur scène, Ă  dĂ©couvrir le 28 fĂ©vrier !

Visuel © Pierre Mouton

Suivre, Ă©couter, voir

Lucky LoveFrance / Pop

Masculinity

Longtemps figure de proue au cabaret de Madame Arthur, il a l’exubĂ©rance d’une rock star et la pudeur d’un poète. A tout juste 27 ans, Lucky Love a dĂ©jĂ  vĂ©cu mille vies, dont ses chansons se font l’Ă©cho. La promesse d’une Ĺ“uvre musicale dense et hantĂ©e par l’esprit d’un James Blake, d’un Antony and the Johnsons ou plus près de nous d’un Christophe puisque ses textes sont en anglais et en français.

La production musicale, audacieuse, a Ă©tĂ© confiĂ©e Ă  un quatuor inĂ©dit rĂ©unissant le meilleur de la chanson, du rap et de l’electro: JĂ©rĂ©my Châtelain, Prinzly, Paco Del Rosso et Nömak. C’est lĂ , la force de Lucky Love: rassembler les ĂŞtres et les talents que rien ne prĂ©destinait Ă  se rencontrer. Un artiste lumineux, qui irradie quand il joue et qui Ă©lectrise quand il chante.

Visuel © Maxime Space

Suivre, Ă©couter, voir

Paul PrierFrance / Pop

Interchange

Ex-membre du duo électro-pop Toys et homme de scène au clavier pour Charlotte Gainsbourg, Christine & The Queens et Woodkid, Paul Prier se présente enfin seul, avec son premier EP Punctual Problems. Le Parisien arrive avec l’audace de changer ses phobies en forces et l’élégance de nous les rendre légères.

Des doigts qui se brisent sur les touches du piano. Un torticolis tournant au film d’horreur. Une migraine littéralement explosive. Paul Prier projette ses angoisses de l’autre côté du miroir, là où règnent les lois de l’absurde et où l’artiste torturé s’amuse de son propre cliché.

« 37 ans, c’est tôt pour sortir son premier disque, non ? » L’autodérision est une qualité mal répartie chez les artistes. Chez Paul Prier, c’est une toile de fond qui ne déteint jamais sur la musique.

Visuel © Alice Moitié

Suivre, Ă©couter, voir