Théâtre

Distribution

Texte Patricia Allio, Gisti, Élise Marie
et extraits de The left to die boat de Forensic Architecture
Mise en scène Patricia Allio
Scénographie Mathieu Lorry-Dupuy
Lumières Emmanuel Valette
Musique Léonie Pernet
Son Maël Contentin
Costumes Laure Mahéo
Graphisme H. Alix Sanyas
Assistanat à la mise en scène Emmanue·Le Linée
Production, administration et diffusion Amélie-Anne Chapelain, Marion Ribeyrolles, Mara Teboul

Avec Patricia Allio, Mortaza Behdoudi, Gaël Manzi, Élise Marie, Bernardo Montet, Stéphane Ravacley, Marie-Christine Vergiat

Production

Production ICE.
Coproduction Théâtre National de Bretagne ; Théâtre de Lorient – Centre dramatique national de Bretagne ; Le Quartz – Scène nationale de Brest.

Avec le soutien de la Région Bretagne, ministère de la Culture DRAC Bretagne, Département du Finistère, Morlaix Communauté, Centre dramatique national Besançon Franche-Comté, Frac Franche-Comté, Montévidéo, fonds de dotation Porosus.

Remerciements à Francis Cape pour le prêt de sa sculpture Bancs d’utopie / Utopian Benches.

Dispak Dispac’h est édité aux Solitaires intempestifs.

Dispak Dispac'hFrance / Théâtre

Cie ICE / Patricia Allio

2h30

Le tribunal où se traitent, entre réquisitoires et plaidoiries, les affaires du monde est un théâtre.

Patricia Allio en fait l’argument d’un spectacle documentaire aux prises avec les politiques migratoires. En janvier 2018, se tenait la session du « Tribunal Permanent des Peuples consacrée à la violation des droits des personnes migrantes et des réfugiées ». Patricia Allio bascule au théâtre sa perception de ce moment qu’elle suspend entre 2 mots. En breton, Dispak signifie « ouvert, déployé, à découvert, défait, déplié, en désordre » et Dispac’h se traduit par « agitation, révolte, révolution ». 2 mots pour activer une parole qui cherche la vérité au-delà des lois et des verdicts. Une actrice, un danseur et acteur, des citoyen·nes militant·es, des activistes ou des juristes racontent les méandres qui guettent les personnes demandeuses d’asile. Il ne s’agit pas de transcrire le réel mais d’en opérer une transposition évolutive et performative.

 

Visuel © Emmanuel Valette

patricia-allio.com

Suivre, écouter, voir

Vous aimerez aussi

Toute la programmation